logo
logo

Le traitement parodontal

Le traitement parodontal

Dès que le dossier parodontal est rempli et que les informations complémentaires sont réunies alors le praticien peut faire un diagnostic, une évaluation des étiologies (ie les causes dominantes et aggravantes), un pronostic et alors ensuite un plan de traitement.

La thérapeutique initiale

Cette procédure est une véritable thérapeutique.
Elle se fait en plusieurs séances sous anesthésie locale.
Le praticien va accéder dans les poches et par « raclage » ou surfaçage radiculaire, élimine les dépôts mous adhérents à la racine et les toxines libérées dans cet espace.

Le praticien n’ouvre pas les gencives.

Il s’ensuit un polissage réalisé avec une cupule et une pâte abrasive afin de lisser les parois instrumentées et ainsi de diminuer l’adhérence de la plaque bactérienne.
Ce nettoyage est plus profond et plus minutieux qu’un détartrage.

il est possible que votre parodontiste vous prescrive un ou plusieurs antibiotiques lors de ces séances ou pas du tout dans la plupart des cas.
Pendant ces séances les techniques personnelles d’hygiènes sont enseignées aux patients.

Une réévaluation des résultats est à faire après plusieurs semaines.

Elle permet de mesurer les performances du patient en termes de soins journaliers mais surtout d’évaluer les réponses tissulaires, les potentiels de réparations des tissus après éradications des facteurs irritatifs locaux.

La maintenance des résultats

Quelque soit la direction du traitement choisi ensemble avec votre praticien, la maintenance professionnelle est essentielle.
Elle passe par des contrôles répétés et continus tout au cours de la vie afin de vérifier les paramètres et signes cliniques d’une reprise locale de la maladie.

Seule l’accumulation de plaque microbienne et une diminution d'immunités peut entrainer une reprise de la maladie.
En fonction de la sévérité de la maladie initialement la maintenance se fait tous les 3 à 6 mois.